RDC: Leila Zerrougui: Les gens réclament plus de présence de l’Etat .

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC,  s’est exprimée le 15 janvier 2020 à Kinshasa au sujet de la mission onusienne et particulièrement des offensives menées dans l’Est du pays, mais aussi des allégations sur le projet de balkanisation ou encore de sécession.

« Je n’ai jamais vu des Congolais qui disent « on veut créer un Etat, on veut se séparer du Congo ». La balkanisation, c’est quoi ? C’est : on sépare les territoires et on crée des nouveaux Etats. Est-ce qu’il y a aujourd’hui dans la RDC un peuple congolais qui dit « je veux être indépendant de Kinshasa » ? Les gens réclament plus de présence de l’Etat, réclament plus de développement, réclament de l’équité, réclament qu’on en finisse avec les groupes armés », a t-elle déclaré au cours de la conférence de presse de la mission onusienne.

Elle a salué les efforts qui ont été mené depuis environ 20 ans.

« Moi, quand j’étais arrivée chez vous en 2008, il y avait des territoires entiers qui étaient occupés par des groupes armés, où les FARDC ne pouvaient pas arriver. Est-ce que vous connaissez aujourd’hui un territoire où les FARDC ne peuvent pas entrer ? Même s’il y a des groupes armés, ils se cachent, ils sont dans la brousse », a t-elle dit.

Elle a également relevé l’importance de la présence et de l’autorité de l’Etat.

« Nous ne travaillons plus à ramener que les militaires : on dit qu’il faut ramener la justice, qu’il faut ramener la police, c’est ça l’Etat. L’Etat, c’est quoi ? L’Etat, ce sont les fonctions régaliennes : vous avez la justice, vous avez la police, vous avez l’armée, il faut contrôler les frontières, il faut avoir le contrôle sur les richesses naturelles pour qu’elles ne soient pas une cause de déstabilisation ou de gens qui veulent utiliser la faiblesse de l’Etat pour avoir accès à ces minerais. Et ça, c’est un travail qui est en train de se faire. Et le gouvernement est conscient de ça. Vous avez vu, par exemple, dans le budget de l’Etat, 16 % du budget de l’Etat sont consacrés au contrôle des richesses minières. Le gouvernement a prévu, a budgétisé des actions qui vont renforcer l’autorité de l’Etat », a t-elle ajouté.

Share.

Leave A Reply