Le député Jacques Kamanda déplore les mauvaises conditions de travail dans les sites miniers du Sud – Kivu

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le député provincial élu de Kalehe, Jacques Kamanda déplore les mauvaises conditions de travail dans lesquelles exercent les creuseurs artisanaux dans la province du Sud-kivu. Des conditions déplorables qui ont causé l’éboulement dans le site minier de Kalimbi à Nyabibwe. 14 personnes sont mortes et 16 grièvement blessées.” Tout ce que nous pouvons préconiser c’est de rencontrer les autorités tant provinciales que nationales pour voir dans quelle mesure ils vont intervenir pour améliorer les conditions de travail des exploitants artisanaux, améliorer aussi les conditions de vie de la population qui se lance dans différentes activités qui ont causé des morts qu’on ne sait pas compter et à part ça, nous lançons un message aux responsables et au niveau provincial tant  national d’envisager des mesures de protection pour les exploitants artisanaux. Chaque responsable doit jouer son rôle pour que dans les sites miniers, dans les carrés miniers là où on exploité les minerais que tous les responsables s’impliquent pour que les travailleurs, leurs conditions  soient améliorées” a déclaré à ACTUALITE.CD , le député Kamanda. Deux jours après le drame à Kalimbi, la population est toujours dans le choc dans une situation inexplicable. ” La situation par rapport au drame qui s’est produit à Kalehe est vraiment catastrophique et la population est vraiment inquiète par la situation de crise. La population se questionne comment vivre les jours à venir si les mêmes conditions dans les sites miniers persistent. Les conditions de travail ne sont pas réunies. Tout ce que nous avons comme population a vraiment besoin de l’assistance du gouvernement du gouvernement provincial et central” renchérit le député Jacques Kamanda. Elu de Kalehe , Kamanda et 5 autres députés de la même circonscription se sont rendus sur le lieu pour s’enquérir de la situation. 14 corps ont déjà été évacués et 16 blessés alors qu’une dizaine jonchent encore dans les décombres. ” Nous jusqu’à présent nous avons enregistré 14 morts et 16 blessés. On cherche encore d’autres corps. Les témoignages nous parlent d’une quarantaine ou cinquantaine qui étaient dans  le site, nous allons nous démener pour que les recherches continuent” a-t-il ajouté. A Kalehe, les creuseurs attendent l’autorisation des autorités pour la poursuite des recherches dans le site minier de Kalimbi.   Justin Mwamba , à Bukavu 

Share.

Leave A Reply